Dotation d’action parlementaire :
les opérations communales ou intercommunales que j’ai accompagnées en 2015, dans l’Ain

« Face à la baisse continue des dotations de l’Etat, j’accompagne nos collectivités dans leurs projets importants à la vie des habitants et acteurs de l’Ain »

 

 

Retrouvez via ce lien la liste des 19 projets que j’ai aidés en 2015 : http://www.senat.fr/dotation_daction_parlementaire/tableau.html

Compte tenu de mes domaines d’intervention, j’ai prioritairement accompagné les projets des collectivités portant sur le numérique (acquisition d’équipements informatiques – mairie, école, bibliothèque). Le restant de l’enveloppe dont j’ai bénéficié a bien entendu été attribué à des opérations autres diverses (local pompiers, aménagement d’une bibliothèque, travaux de voirie, travaux d’accessibilité des établissements recevant du public, construction d’un hangar communal, réaménagement de centres-bourgs, travaux de sécurisation…).


A quoi correspondant la dotation d’action parlementaire (DAP) du Sénat ?

Il s’agit de crédits inscrits par le Gouvernement en loi de finances pour subventionner des opérations d’intérêt général sur proposition des Sénateurs. Ces subventions, exécutées dans les mêmes conditions que les autres dépenses de l’État et contrôlées par lui, peuvent être attribuées, selon les règles de droit commun, à des collectivités territoriales pour participer à leurs projets d’investissement ou à des associations et des fondations pour soutenir les actions qu’elles mènent.

Afin de rendre la gestion de la dotation d’action parlementaire plus équitable, rigoureuse et efficace, le Bureau du Sénat a arrêté, le 11 mars 2015, un certain nombre de décisions visant à préciser le cadre d’attribution de ces subventions. Ces décisions ont commencé de s’appliquer au cours de l’année 2015.

La dotation parlementaire (53,26 M€) est affectée aux groupes politiques au prorata de leurs effectifs, soit 153 046 € par Sénateur. Chaque groupe répartit ensuite librement entre ses membres la somme qui lui a été attribuée. En outre, une dotation institutionnelle, dotée de 3 M€, est gérée de façon collégiale par le Président et les vice-présidents du Sénat. Elle vise à soutenir des actions d’intérêt général au niveau national ou à l’international et à venir en aide aux collectivités territoriales victimes de catastrophes naturelles ou d’événements graves justifiant un effort de solidarité.

S’agissant des aides aux collectivités territoriales, le nouveau cadre impose de privilégier les projets présentant un caractère exceptionnel et d’intérêt général et de préserver le caractère incitatif des subventions accordées.  S’agissant des aides au secteur associatif, il a été en particulier décidé que, sauf exception, les subventions sont accordées au titre d’un projet clairement identifié.

En 2015, la dotation d’action parlementaire du Sénat a été fixée en loi de finances initiale à 56,26 M€, montant inchangé depuis 2012. Le Sénat et l’ensemble des Sénateurs ont proposé d’attribuer sur cette enveloppe 52,18 M€ de subventions. La part attribuée aux collectivités locales pour financer des investissements de proximité a été renforcée. Elle a atteint, en 2015, 81,5 % (42,52 M€) contre 80,3 % en 2014. 18,5 % de la dotation d’action parlementaire du Sénat a bénéficié à des associations.